Le temps que l’eau se pose

Par défaut

hnoir

Dans le cube, à Brest.

Nuit noire maintenant.

A l’ouest, presque nord-ouest, la lumière a fuit, jaune puis verte, bleue, puis marine et noire.

La dorsale de l’Ile Longue s’allume, les carrés dans les cubes voisins aussi,

et dans les rues, l’écho sphérique des réverbères urbains.

Septembre déjà, septembre encore : une chance.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s