Archives de Catégorie: train

Deux mille onze.

Par défaut

« Cette nuit-là, comme toutes les nuits à bord d’un train, j’ai senti s’étendre un « espace intérieur » dans lequel je me retrouvais inatteignable, à l’abri des intempéries de l’existence. Lancé dans le dédale ferroviaire, j’avais semé mes poursuivants ou les tenais à distance comme le protagoniste d’une nouvelle de Kafka, Le Terrier. Dans cet espace intérieur, le temps des autres, celui de la vie quotidienne, n’a plus court. Il a cédé la place à un temps décanté des impuretés, apaisé et ralenti, qu’on peut appeler détachement. Le détachement est le terminus de tous les voyages. Sensation d’avoir décroché l’un après l’autre tous les wagons derrière le sien, de s’être allégé, perception du bruit que font les ponts quand ils sautent après son propre passage… »

Mes trains de nuit (Eric Faye)

Transsibérien…