Archives de Catégorie: Elles

Rincée

Par défaut

Aber 3.jpeg
l’Aber désert gris
lavé rincé roulé mouillé
ça crépite aigu sur la vitre ouest et plus mat sur le toit de la voiture
les rouleaux accourent du large à l’assaut de la plage
immense déserte grise mouillée roulée rincée
c’est blanc c’est gris et les limites du monde :
buée sur les vitres / brume basse sur le marais et l’ile Aber

il est 16h, 9°, le 30.12.2015 en presqu’île de Crozon

en début d’après-midi chez S.
la sérénité puissante passé le seuil
percute l’agitation des fins d’années
elle porte un vieux modèle de pull
Saint-James marine
toute une histoire

Un jour j’irai à New-York avec toi

Par défaut

On prend le TER. Il fait froid à Rennes. On mange un Spanish Harlem. On fait les soldes. Pas de chaussures. Un pull à col roulé TBS. Un cappuccino près du manège, à la nuit. Le bus. Et puis une maison près de la rivière, en ville, un ponton. Un air de Copenhague. Des amis, la rigolade, le gâteau blanc de A. La nuit dans un autre lit. Puis la pluie, la gare, le TER.

De curieux personnages de papier tissent des fils pour relier ceux qui vivent là

Par défaut

visite

Il y a dans ta voix
De légers glissements de terre
Des petites brisures inattendues
Où s’engloutissent tes secrets
Que l’histoire recouvre

[Marie Huot, Visite au petit matin]

L’univers onirique de Diane de Bournazel, à découvrir ici :
http://www.dianedebournazel.org/

Un thé au Conquet

Par défaut

Un thé

[pour S.]

dormi dormi dormi et puis

éclaircie du ciel qui bleu puis brume
au loin Ouessant île des femmes

flotte la mémoire
contient  le désir

aux rias de sables blonds
soleil et vent du large
nouent un fil rouge un fil violet

à la passerelle la mer a monté
le Conquet s’alanguit sur sa falaise

parquet ancien abri cosy
la nuit qui tombe

et puis du thé
Fleur Bleue La Grande Vinotière

en face de moi tu dessines
des poissons au crayon gris
dans ton petit carnet

perles oranges à ton poignet
étoiles lumières de fêtes encore
les sorcières se fondent dans le décor

C’est gentil d’être passé

Par défaut

dassavray

Quelque part dans le sud, en direct de la vraie vie et en lien avec les forces étoilées, une femme écrit.
Chaque jour ici http://helene.dassavray.over-blog.com/ mais ça, en fidèles du Café du Port, vous le savez.

Et aussi dans 2 livres qui viennent de paraitre  :

C’est gentil d’être passé       à découvrir/commander ici : http://www.lepedaloivre.fr/
Femme de Lune et de Sagesse, Intégrale      à découvrir/commander ici : http://hors.cadre.over-blog.com/

De la poésie, le monde comme il va observé, un grain de folie et des pépites de vie, la danse de la lune dans la prairie, les mots d’Hélène…