Archives de Catégorie: Cotentin

Paysage avec borne

Par défaut

jobourg borne maison

Premier jour d’avril
par la fenêtre au réveil, la mer ici
vagues blanches sur fond vert
ciel bleu, de moins en moins

Nez de Voidries d’où l’on voit
le Nez de Jobourg
soleil bleu, vent immense, d’est, glacé
s’infiltre dans mon corps

Paysage de souffle coupé
les Anglo-Normandes dans la brume
horizon brouillé

                                                                                                                traversée

Infime toute

Par défaut

eclats plage docs

Immensités lumineuses en fusion
totalité bleue
la vie infime, toute
rouleaux verts grondements écume et mousse

cabanes de plages alignées adossées  à la falaise
blanches et bleues, ni  âme qui vive
promesses insouciantes des étés joyeux

humains, quelques, petits points
sombres aux trajectoires aléatoires

Jersey Guernesey dans la brume de mer

[16.2.2013 – sur la plage de Carteret, l’après-midi]

De là-haut je l’ai vue danser

Par défaut

optique plage ecrehou

Horizon brumeux
et turquoise mer
grise à bleue
sable blond mouillé lagunes
juste après l’écume roule
canyon des sables secs où cette brune chevelure de laisse de mer
et puis dunes d’herbes brûlées en sépia d‘hiver
plus haut les bosquets de pins vert sombre

vacarme régulier des vagues
plusieurs temps / flux / reflux

îles au loin
fosse des Casquets
plateau des Ecrehou
plateau des Minquiers

le chant ténu d’un oiseau, derrière.

[16.2.2013 – Au pied du phare et du sémaphore de Carteret, à midi]

Le jour des météorites

Par défaut

chalut humaine duo

Grand soleil bleu de fin d’hiver – tout le ciel
vent bleu de marée – toute la ville
l’Arlequin et La Colombine à couple à quai – devant la criée

Au Jardin des Fleurs – angle de la rue du Val de Saire et de l’avenue Carnot –
un homme pressé, costume noir – achète un bouque tout prêt
un gars en habit de travail, cotte grise bandes jaunes fluo – choisit des roses
un vieux monsieur, modeste – quelques fleurs papier cellophane

Le Yannick en cale sèche – réparations
les goélands tournoient au-dessus des chalutiers – à quai au pied des immeubles

Cherbourg – le port s’immisce dans la ville – la ville enveloppe le port
une forêt de filins fuit vers le ciel
sabre un horizon d’immeubles lascifs

Le Cotes de la Manche, coque bleue roy château orange – s’avance vers le pont tournant
bruit du diesel ronron, celui tout proche – flux automobile méridien quai de Caligny

Jeudi jour de marché au centre ville, les quidams, paniers débordants – regagnent voiture, domicile
bruit de roulettes caddy sur le pavé, écharpes flottant au vent – chapeaux vissés sur les têtes.

Flaques laissées par la pluie nocturne sur le vieux quai de la cale – reflets
Blanc éclatant de l’angle du môle – un éclair de soleil bref.

Quai de Caligny, panneau clignotant annonce l’ouverture du pont tournant – triangle rouge, vagues et pont orange.

Vers la cale : Zone portuaire, accès interdit au public. Majuscules blanches sur fond orange.

Cris des mouettes
souffle du vent
bruit des voitures