Vents courants

Par défaut

Vents verts, vents gris chers à Xavier Grall, de retour.

Quittant Kerloc’h, le sentier désert monte vers l’ouest, roches millénaires feuilletées.

En contrebas une longue houle atlantique jusqu’à la plage.

En face, la côte de Dinan découpée, fauves, ocres, verts, et gris.

Thévennec et La Vieille, sur l’horizon ligne gris lumière.

Là bas le Raz, la Pointe du Van, Sein invisible. Et au-delà…quoi ?

Toute la vie là
dans les rafales qui poussent
la danse des herbes
les bruyères brûlées sous le tournoiement des oiseaux de mer.

Plus tard l’incendie précède la nuit.

Aucun ailleurs, aucun autre temps.

[Kerloc’h > La Tavelle ]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s