Chemin de poussière.

Par défaut

Retour au Bout du Monde.
Retour au chemin poussiéreux de Landaoudec.
Partir au soleil. Avoir chaud sur le chemin.
Acheter un chapeau de paille, bleu.Flâner au fil des scènes, au gré des notes.
S’allonger dans l’herbe, au milieu de mille autres.
Regarder le ciel. Bleu. Fermer les yeux. Quand je les rouvre, l’ombre a gagné du terrain.
Ecouter la musique, enregistrer la rumeur. Hésiter entre rire et nostalgie. Choisir les deux.
Regarder le spectacle des autres, la vie bariolée, échevelé, insouciante -ici au moins-.
Essayer de se souvenir, un peu, ce qu’on s’est dit ici-même, ce jour-là.
Manger des frites, et de la glace pamplemousse.
Regarder la nuit tomber, le froid descendre, la lune se lever.
Bientôt, déclarer forfait. Rentrer à pied et dans la nuit, longtemps encore, le bruit sourd du Bout du Monde.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s