Soudain les arbres frissonnent

Par défaut

Presque 18h, Crozon.
Flotte un air de neige.
Il fait nuit maintenant.
Les décors de Noël dans l’ombre.
Seules les vitrines allumées.
Quelques gouttes
portant mémoire de lointains flocons.
Du granite de l’église fuit
une lumière diffractée par les vitraux
Arc-en-ciel de nuit.
Les passants se hâtent vers leur fin de journée
Anonyme.

A peine plus tard
dans l’allée gravier du manoir
la nuit immobile
et la haute silhouette
aux fenêtres allumées.
cela, se découpe sur un sombre ciel
bosselé de nuages
où perce une lune en voie de plénitude

[est-ce-qu’on dit plénitude, pour la lune ?]

Les limites du monde sont là
l’instant
la nuit
la lune et le feu
le silence et les nuages
le ronron du poêle.

La journée ainsi s’achève
dans le calme oubli du soir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s