Lettre perdue

Par défaut

il était une fois dans l'ouest

Du fond de mon amnésie, j’avais lancé l’échelle de corde.
Oui, l’heure était venue de reprendre la course.

Au loin tout en bas, la planète bleue flamboyait des lumières du port,
d’où l’éternel attendre m’avait tenu lieu de secret bonheur.

La marine à voile m’avait jadis débarqué là, disparu, mort d’état civil,
au détour d’une guerre sans raison ni issue.

Enroulé dans mon épaisse capote de drap bleu, la tête sur ma musette de cuir,
j’avais attendu là, une éternité, le réveil au pied d’un dolmen.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s