Le jour des météorites

Par défaut

chalut humaine duo

Grand soleil bleu de fin d’hiver – tout le ciel
vent bleu de marée – toute la ville
l’Arlequin et La Colombine à couple à quai – devant la criée

Au Jardin des Fleurs – angle de la rue du Val de Saire et de l’avenue Carnot –
un homme pressé, costume noir – achète un bouque tout prêt
un gars en habit de travail, cotte grise bandes jaunes fluo – choisit des roses
un vieux monsieur, modeste – quelques fleurs papier cellophane

Le Yannick en cale sèche – réparations
les goélands tournoient au-dessus des chalutiers – à quai au pied des immeubles

Cherbourg – le port s’immisce dans la ville – la ville enveloppe le port
une forêt de filins fuit vers le ciel
sabre un horizon d’immeubles lascifs

Le Cotes de la Manche, coque bleue roy château orange – s’avance vers le pont tournant
bruit du diesel ronron, celui tout proche – flux automobile méridien quai de Caligny

Jeudi jour de marché au centre ville, les quidams, paniers débordants – regagnent voiture, domicile
bruit de roulettes caddy sur le pavé, écharpes flottant au vent – chapeaux vissés sur les têtes.

Flaques laissées par la pluie nocturne sur le vieux quai de la cale – reflets
Blanc éclatant de l’angle du môle – un éclair de soleil bref.

Quai de Caligny, panneau clignotant annonce l’ouverture du pont tournant – triangle rouge, vagues et pont orange.

Vers la cale : Zone portuaire, accès interdit au public. Majuscules blanches sur fond orange.

Cris des mouettes
souffle du vent
bruit des voitures

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s